Montag, 1. April 2019

Pourquoi étudier dans le domaine des sciences humaines ? Parcours d’une « lettreuse »

Laura Ragonese, ASSH, stagiaire

Choisir ses études peut s’avérer être une tâche compliquée. Étudiante en Lettres depuis 5 ans, j’ose enfin avouer, avec un peu de retenue, avoir choisi d’étudier dans le domaine des sciences humaines « par élimination ». Bien que trop souvent dévalorisées et critiquées, les études en sciences humaines m’ont apporté de nombreux outils qui me sont utiles quotidiennement et qui m’enrichissent tant sur le plan personnel que professionnel. Dans cet article je vous partage mon parcours, les compétences que j’ai acquises, ainsi que les perspectives professionnelles à l’obtention d’un diplôme en sciences humaines.

Un choix étendu de domaines de formation
Lors d’un choix comme celui des études, savoir ce que l’on ne veut pas faire se trouve être d’une grande aide. Par exemple, je savais que mon choix n’allait pas se porter sur des études dans les sciences exactes pour des questions d’intérêt et de capacités en la matière. Par élimination, j’en suis venue à choisir des études en Lettres en histoire de l’art et littérature anglaise. Ce qui m’attrayait dans ces études, c’était l’offre large et diversifiée des matières et des cours. L’étudiant a la possibilité d’étudier à la fois diverses langues, de la littérature, de l’histoire ou encore de la philosophie. Il peut donc faire ses choix en fonction de ses préférences ou projets professionnels. Il a également la liberté de choisir ses cours parmi des modules imposés. Avec cette diversité, cette formation permet d’acquérir une grande culture générale, tout en se spécialisant dans certains domaines.

De larges compétences

Les études en sciences humaines m’ont beaucoup apporté au niveau humain et professionnel. Elles offrent des outils permettant de comprendre l’être humain et la société dans laquelle il se trouve, de comprendre d’autres langues et d’autres cultures ou encore les comportements sociaux et différents modes de vie. Avec leur enseignement pluridisciplinaire, les études en Lettres m’ont permis d’acquérir bon nombre de compétences. Une de celles-ci est la capacité à rechercher et à traiter rapidement des informations de manière critique, sachant que bon nombre de celles-ci ne sont pas forcément pertinentes. Avec cet exercice, le sens critique est alors hautement sollicité et j’ai ainsi pu développer des capacités d’analyse et de synthèse. Puis, en devant reformuler ces informations pour divers publics, j’ai solidifié ma capacité à m’exprimer tant à l’oral qu’à l’écrit et ai acquis des compétences rédactionnelles et argumentatives. Une des qualités d’une formation en sciences humaines c’est cette polyvalence : une grande culture générale, de larges compétences et une spécialisation dans un ou plusieurs domaines.

Avenir professionnel

Parce qu’elles ne servent pas à créer du profit de manière immédiate, les sciences humaines sont souvent considérées comme « inutiles ». Mais les compétences acquises lors d’une formation dans ce domaine, correspondent aux besoins de notre société et sont grandement valorisées dans le monde professionnel. En effet, elles répondent à une multitude d’activités professionnelles différentes que ce soit dans les domaines de l’éducation, la culture, la recherche, ou encore la communication. Car la richesse des études en sciences humaines, c’est cette flexibilité, cette diversité de possibilités permettant non pas d’avoir un avenir totalement prédestiné mais une étendue d’options devant les yeux ainsi qu’une ouverture à la nouveauté.

Keine Kommentare: